IMG_20210509_121512.jpg

GATINEAU D'AUJOURD'HUI

L'évènement le plus marquant des dernières années dans la région est la fusion municipale survenue officiellement le 1er janvier 2002, suite à une décision du gouvernement du Québec. 

Malgré l'opposition d'une partie de la population ,les villes de Hull, Gatineau, Aylmer, Masson-Angers et Buckingham forment depuis une seule ville: la ville de Gatineau,  4ème ville la plus importante en population au Québec. 

La nouvelle ville occupe un territoire de presque 340 kilomètres carrés et s'étend sur 57 km d'est en ouest.

De plus, Gatineau forme avec Ottawa ,la région de la capitale nationale du Canada (Ottawa-Gatineau), la  5ème plus importante agglomération au Canada ,après Toronto, Montréal , Vancouver et Calgary.

La ville est recouverte de parcs et d’espaces verts. Le superbe parc de la Gatineau occupe presque 360 kilomètres carrés de forêts et se trouve tout près de la ville. Ce parc offre des sentiers de randonnée et de vélo, de ski de fond et des plages. De plus, Gatineau est traversée par la rivière des Outaouais et celle de la Gatineau et offre des promenades en bateau sur la rivière des Outaouais.

La ville profite également de son voisinage avec Ottawa et cette position offre d’immenses atouts, comme l'accès au Musée des Beaux-arts et au parlement d’Ottawa.

Le conseil municipal de Gatineau est composé d'un maire et de 18 conseillers municipaux qui représentent les 18 districts électoraux.

En 2020, en prévision des élections municipales de 2021,le conseil a voté la création d'un 19ème district électoral situé entre Hull et Aylmer. Cette décision est motivée par la croissance de la population. En Février 2021, le service de toponymie de la Ville propose le nom de Mitigomijokan qui signifie « le lieu du chêne » dans la langue algonquine anishnabeg. Ce nom est adopté à l'unanimité pendant la séance du 16 février 2021. Malgré l'absence de consultation publique,  la Ville rappelle que  toponyme a été choisi en consultation avec la communauté anishinabeg de Kitigan Zibi dans une démarche qui vise à honorer la langue des premiers occupants du territoire.

Même si la dénomination des districts électoraux reprend souvent certains noms de quartiers  ,la liste demeure incomplète. Car, dans chaque district électoral, il y a souvent plus d'un quartier ou deux. Ces noms de quartiers sont les noms que les Gatinois utilisent généralement pour parler d'un quartier ou un autre. Ils seront abordés dans la rubrique des secteurs du site.

Mais là où les choses deviennent encore un peu plus subtiles ou compliquées, au choix ,c'est que la Ville de Gatineau a décidé en 2005, après une consultation des citoyens, d'introduire un concept en vogue: les villages urbains.

«La communauté avait à cœur de respecter le milieu de vie de chaque quartier pour ne pas créer une ville homogène», dit Suzanne Dagenais, chef de la planification stratégique à la Ville de Gatineau

À la lumière des consultations publiques , 16 villages urbains et 4 milieux de vie champêtres ont été créés. Les délimitations se sont faites en fonction des particularités des milieux de vie de chaque secteur et des infrastructures déjà existantes. Le plan d'urbanisme portant sur ces changements est adopté en juin 2005.

Même si les noms de ces nouvelles entités ne sont pas tout à fait intégrés dans l'usage de tous les jours ,notons que les règlements d'urbanisme (ou de zonage) de la Ville s'appuient sur les délimitations des villages urbains et des milieux de vie champêtres.

Connaitre les villages urbains serait également judicieux quand il s'agira de consulter la documentation municipale.

Liste des villages urbains                                          Milieux de vie champêtre

1. Vallée-de-la-Lièvre        9. Lac-des-Fées               17. Des prés

2. Bassin-de-la-Lièvre      10. Mont-Bleu                   18. Des Montées

3. Rivière-Blanche            11. Hautes-Plaines            20.* Des Méandres

4. Du Moulin                    12. Du Parc                        21. De la Sauvagine

5. La Cité                         13. Du Plateau

6. Rivière-Gatineau          14. Les Golfs   

7. Les Rapides                 15. Lac-Deschênes

8. Centre-Ville                 16. Des Explorateurs

*Il n'y a pas de numéro 19 dans la liste.

 

POPULATION ET SECTEURS D'EMPLOI À GATINEAU

La ville de Gatineau compte une  population de 287 755 habitants en mars 2020, selon les données de la Ville. L'âge médian est de 41.6 ans selon le bilan démographique du Québec de 2020 s'appuyant sur des données de 2019

La population de l’Outaouais en général est plus jeune que celle de l’ensemble du Québec. Cette région est l’une de celles où la part des jeunes de moins de 20 ans (22,3 %) est la plus élevée, tandis que la part des 65 ans et plus (16,5 %) est parmi les plus faibles du Québec. Quant à la proportion des 20-64 ans (61,2 %), elle est la plus élevée après celle de Montréal.

La fécondité de l’Outaouais est comparable à la moyenne québécoise, avec un indice synthétique de fécondité de 1,60 enfant par femme en 2019.

L’Outaouais sort gagnant de ses échanges migratoires avec les autres régions du Québec.

Quant à la ville de Gatineau ,elle est la deuxième destination préférée des nouveaux arrivants après la grande région de Montréal: 11% de sa population est d'origine immigrante. Vu sa proximité d'Ottawa ,son taux de bilinguisme atteint 63.5 % . 

Notons également que le niveau de scolarité des 45 à 64 ans est supérieur à la moyenne québécoise, toutes catégories confondues selon un rapport de recherche auprès des 50 et plus, paru en 2006 et financé par la ville de Gatineau.

Cette tendance se maintient toujours au niveau collégial pour toutes les tranches d'âge avec un taux de 23.7% par rapport à une moyenne québécoise de 21.1 %. Cependant, le taux de diplomation universitaire est de 30.1 % par rapport à une moyenne québécoise de 32.8 % selon Statistiques Canada (données de 2018).

 

En 2020, près d’un emploi sur quatre en Outaouais était dans le secteur des administrations publiques. Il s’agit de la région administrative du Québec où ce secteur d’emploi était le plus important, loin devant la Capitale-Nationale, qui arrivait au deuxième rang avec 10,7 % des emplois. Le deuxième secteur en importance pour l'Outaouais était celui de l’enseignement, de la santé et de l’assistance sociale (23,4 % de l’emploi), suivi de celui des services financiers, immobiliers, professionnels et administratifs (12,2 %) et du secteur du commerce (11,9 %).

Ces données n'inclut pas la population gatinoise qui travaille à Ottawa. La région de la capitale nationale est réputée d'ailleurs pour ses entreprises de haute technologie. À titre d'exemple, Shopify ,une plate-forme de commerce électronique internationalement connue et utilisée, a son siège social à Ottawa.

Aussi, si vous avez peut-être remarqué que la région regorge de parcs aquatiques , c'est grâce à l'entreprise ProSlide Technology inc. ,spécialisée dans le design et l'installation des parcs aquatiques et thématiques ,qui opère également depuis Ottawa.

En temps normal, en dehors de la pandémie, la forte concentration de fonctionnaires à Gatineau avait stimulé une offre de restauration des plus variées, notamment au centre ville. D'ailleurs, on remarque d'emblée une présence culinaire assez multiculturelle dans presque tous les secteurs de la Ville, constat rarement fait en dehors du Grand Montréal, si on parle de la province du Québec.

ÉDUCATION ET SOINS DE SANTÉ À GATINEAU

Il y a quatre commissions scolaires dans la Ville de Gatineau: la commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais qui couvre les secteurs de Hull et Aylmer; la commission scolaire des Draveurs qui couvre Gatineau; la commission scolaire au Cœur-des-Vallées qui couvre Masson-Angers et Buckingham, ainsi que la commission scolaire anglophone Western Québec qui couvre tout le territoire de l'Outaouais. Les commissions scolaires couvrent l'enseignement primaire, secondaire ainsi que la formation professionnelle et l'éducation aux adultes.

Trois collèges privés offrent de l'enseignement secondaire dans la ville. Le collège Saint-Alexandre est dans le secteur de Gatineau, tandis que le collège Saint-Joseph et le collège Nouvelles frontières sont situés à Hull.

Au niveau collégial, le cégep de l'Outaouais offre 3 campus, soit Gabrielle-Roy dans le secteur de Hull, Félix-Leclerc dans le secteur de Gatineau et Louis-Reboul dans le secteur de Hull pour la formation continue.

Le Cégep Héritage Collège est le Cégep anglophone de la région. Il est situé dans le secteur de Hull également.

Le Collège Universel, anciennement Nouvelles Frontières, est un établissement privé et bilingue, offrant des programmes pré-universitaires et plus récemment des programmes techniques. Il est subventionné par le gouvernement et est situé sur le boulevard Saint-Joseph à Hull.

L'université du Québec en Outaouais UQO offre deux campus dont le principal est situé sur le boulevard Taché à Hull. Le 2ième est à Saint-Jérôme.

Notons également la présence d'une école d'extension de l'Université nationale autonome du Mexique, Universidad Nacional Autónoma de Méxicoqui offre des cours de langues communautaires en français, anglais et espagnol, ainsi que des cours sur la culture mexicaine et latino-américaine. De nombreux évènements culturels y ont lieu chaque année.

Grand évènement dans la région, comme annoncé par le gouvernement Couillard en 2016, l'université McGill a inauguré en août 2020, sa nouvelle faculté de médecine Satellite à l'hôpital de Gatineau. La faculté offre un programme préparatoire aux études de médecine s'adressant aux finissants des cégeps, en français, grâce à un partenariat avec l'UQO. Également, la première cohorte des étudiants de médecine ayant déjà réussi leur année préparatoire l'année d'avant sur le campus de McGill à Montréal, ont eux aussi commencé leurs études de médecine à Gatineau. L'enseignement se fera principalement en français.

Les locaux de la faculté satellite sont au-dessus de l'urgence de l'Hôpital de Gatineau. L'année préparatoire sera, quant à elle, donnée aux pavillons de l'UQO.

Outre l'hôpital de Gatineau, les résidents de la région ont  accès à deux autres hôpitaux dans le secteur de Hull dont un spécialisé en santé mentale et un 4ième hôpital à Buckingham: l'hôpital de Papineau. 

Une promesse électorale de la CAQ en 2018 consistait en la construction d'un hôpital dans le secteur d'Aylmer. Le dossier est toujours en cours mais aucune démarche officielle n'a été faite à date.

Trois CLSC couvent le territoire de la Ville.

Des cliniques dentaires, des cliniques privées et des centres de soins spécialisés sont facilement trouvables un peu partout.

On peut évidemment se poser la question de la possibilité d'accès au réseau de santé Ottavien. La réponse est oui mais avec des nuances. 

La rémunération des médecins étant plus haute en Ontario, certains médecins acceptent la carte de la RAMQ en acceptant les taux en vigueur au Québec, c'est à dire une rémunération moindre, et font la réclamation eux-mêmes directement à la RAMQ dans le cadre d'ententes interprovinciales.

Par ailleurs ,d'autres médecins exigent un paiement entier des soins prodigués, et le patient réclame lui-même à la RAMQ un remboursement des frais. Évidemment, le montant du remboursement est généralement inférieur au montant payé, puisque le calcul se fait encore selon les taux en vigueur au Québec.

ARTS, SPORTS ET CULTURE À GATINEAU

Une longue liste d'évènements ,de festivals et de tournois sportifs internationaux ont lieu chaque année à Gatineau. Cela prouve l'effervescence de la région mais aussi l'implication des Gatinoises et Gatinois dans le rayonnement de leur région.

De plus, la proximité d'Ottawa offre l'accès à toutes les activités culturelles de l'autre côté de la rivière. Peu importe vos intérêts, vous allez sûrement trouver quelque chose qui répond à vos préférences.

Les amateurs de la photo, entre autres, sont choyés d'avoir des sites un peu partout sur le territoire où ils peuvent s'adonner à leur activité et profiter des paysages naturels et urbains de la région.

Le club photo le pixeliste organise en temps normal des sorties photos aux membres et non membres. 

La ville de Gatineau regorge aussi de salles de spectacles, de théâtres et de galeries d'exposition dans les différents secteurs. On y trouve également un nombre important d'installations sportives telles que des arénas et des piscines municipales.

La bibliothèque publique de Gatineau bénéficie d'un réseau de 11 bibliothèques de quartiers offrant plusieurs activités pour les petits et grands.

Sans prétendre être une liste exhaustive, je vous présente quelques évènements importants:

  • Grands Feux du Casino Cinq soirées proposant une compétition internationale d'arts pyrotechniques.

  • Festival de montgolfières de Gatineau Envolées de montgolfières, manèges, compétitions et spectacles des grands noms québécois et internationaux de la chanson.

  • Bal de neige Festival célébrant l'hiver. Tenu conjointement avec la ville d'Ottawa.

  • Buckingham en Fête, festival d'été durant 4 jours et réunissant des artistes de renom.

  • Salon du Livre de l'Outaouais. À chaque printemps, des milliers de personnes assistent aux conférences, entrevue, rencontres, causeries d'auteurs et bouquinent parmi les nombreux stands des maisons d'édition.

  • Rendez-vous international de la bande dessinée. Rendez-vous annuel d'auteurs et de dessinateurs de bandes dessinées.

  • L'Outaouais en Fête. Durant les journées entourant la fête nationale du Québec, des milliers de personnes convergent vers le parc des Cèdres pour assister aux spectacles des plus grands artistes francophones. Des manèges et de l'animation divertissent aussi les citadins.

  • Les Merveilles de Sable sont une rencontre non compétitive de sculptures sur sable au parc du lac Beauchamp.

  • Le Festival de l'Outaouais Émergent accueille différents orchestres et artistes en arts performatifs et visuels de la relève locale et québécoise. Ce festival a lieu en début septembre de chaque année.

  • La Gatineau Loppet, appelée la Keskinada Loppet de 1996 à 2008, est une compétition internationale de ski de fond dans les sentiers du parc de la Gatineau.

  • Le Marathon Canadien de Ski, est une compétition de ski de fond de 160 km entre Lachute et Gatineau.

  • Le Rendez-vous des Saveurs de l'Outaouais est un grand festival gastronomique, les chefs de la région présentent leurs plats. Des repas et dégustations de nourriture, bières, vins et spiritueux sont offerts. Le tout se déroule maintenant au complexe du Lac-Leamy.

  • Le Festival de Boîtes à savon comprenant des courses de char en bois sur roue, manèges gonflables, maquillage et jeux libres pour enfants au croisement du Boulevard Saint-René et de la Rue Main.

  • L'International de pétanque du Vieux-Hull est un tournoi accueillant des centaines de boulistes.

  • Le Festibière de Gatineau est un festival annuel où les gens peuvent déguster plusieurs saveurs de bières.

  • Le Festival international du court-métrage de l'Outaouais est un gala qui récompense des courts-métrages québécois et internationaux.

  • Le Futures de Gatineau [archive] est un tournoi de tennis masculin professionnel offrant une bourse de 25 000$US

  • Le Challenger Banque Nationale de Gatineau [archive] est un tournoi de tennis professionnel présentant un volet masculin et un volet féminin et offrant une bourse de 100 000 $US

 

LE MARCHÉ IMMOBILIER À GATINEAU

Le prix moyen d’un logement à Gatineau est inférieur à celui de Montréal (-25 %), d’Ottawa (-33 %) et de Toronto (-200 %). (Source :Association canadienne de l’immeuble (ACI), mai 2018.)

 

Selon les statistiques de Centris pour l'année 2020, le prix médian d'une propriété unifamiliale dans le secteur de Hull est de 336 500 $ (+ 19 % par rapport à 2019).

Ce prix est de 285 000 $ dans le secteur de Gatineau (+16 % ), 362 005 $ à Aylmer (+19 %), 236 000 $ dans Masson-Angers (+18 %) et finalement 225 000 $ à Buckingham (+16%).

Les copropriétés ont également suscité un intérêt particulièrement grand chez les Gatinois en 2020. Dans tous les secteurs, la tendance est à la hausse au niveau des prix et du nombre de vente. Le prix médian d'une copropriété à Hull en 2020 est de 181 000 $ (+13 %). Il est de 189 500 $ (+16 %) dans le secteur de Gatineau et 214 900 $ (+15 %) à Aylmer. Les données pour les secteurs de Masson-Angers et Buckingham n'ont pas été rendues disponibles vu le faible nombre de transactions.

Si ces données restent fiables et représentatives de la tendance générale, il serait pertinent de garder en tête que le développement immobilier neuf dans certains secteurs est plus actif que dans d'autres.

D'ailleurs, Gatineau apparait comme la ville québécoise où le développement immobilier est le plus vigoureux, et c’est surtout en raison de ses secteurs ouest. À eux seuls, les secteurs de Hull et d’Aylmer accueilleront 87 % des logements autorisés en 2019, la majorité dans des immeubles de cinq logements et plus. Un peu plus de la moitié seront construits dans Aylmer.

« Ça fait longtemps que ce secteur se développe, mais à cette vitesse-là, je ne suis pas certain qu’on a déjà vu ça, lance le président du comité consultatif d’urbanisme (CCU), Jocelyn Blondin. La demande est très forte dans le secteur du Plateau. On voit aussi de plus en plus de demandes pour des constructions de 4, 6 ou 10 étages. On ne voyait pas ça avant. Nous avons honnêtement de la difficulté à suivre le rythme de la construction résidentielle avec nos infrastructures routières. Mais il n’y a pas que nous. Le milieu scolaire aussi n’arrive pas à suivre ce rythme. »

La conseillère du Plateau et présidente de la commission sur le développement du territoire, l’habitation et l’environnement, Maude Marquis-Bissonnette, ne peut qu’observer, elle aussi, la force et l’intérêt du marché de l’immobilier pour l’ouest de la ville. « Les citoyens sont parfois surpris de la vitesse de cette croissance, et de voir un quartier complet pousser à côté de chez eux, mais c’est normal pour une ville qui connaît la croissance démographique parmi les plus importantes au Québec, année après année. »

Pendant longtemps le terrain de jeu préféré des promoteurs immobiliers, le secteur de l’ancienne ville de Gatineau fait aujourd’hui bien pâle figure derrière ses voisins de l’ouest que sont Hull et Aylmer. Le secteur Gatineau ne s’est vu autoriser que 362 des 3801 unités de logement pour toute la ville l’an passé. Il demeure toutefois l’endroit où il se construit encore le plus de maisons unifamiliales. La donne pourrait cependant changer avec le développement prochain du secteur de la Cité qui prévoit accueillir des milliers d’unités de logement au cours des prochaines années.

La construction domiciliaire n’est pas la seule à connaître une croissance à Gatineau, la construction commerciale est aussi en hausse. Plus de 55 millions $ en valeur de permis de construction commerciale ont été autorisés en 2019.

C’est 10 millions $ de plus qu’en 2018. C’est le secteur Hull qui remporte la palme avec des investissements évalués à plus de 31 millions $.

Les commerçants sont aussi très actifs dans la rénovation, alors que des permis de rénovation commerciale évaluée à 118 millions $ ont été autorisés dans les 12 derniers mois.

Les nouvelles constructions institutionnelles et gouvernementales de plusieurs dizaines de millions $ ont aussi été autorisées l’an passé.

Des permis pour des projets évalués à 96 millions $ ont été autorisés dans le secteur Gatineau et évalués à  77,8 millions $ dans le secteur Aylmer.

Mise à jour  de ce paragraphe en date du 20 janvier 2021 d'après un article paru sur le site www.ledroit.com au titre de: Un milliard $ en projets de construction à Gatineau (Mathieu Bélanger)

Sources :www.wikipedia.org

                www.gatineau.ca/gatineau pour la vie

                www.ledroit.com

                www.qe.cirano.qc.ca

                www.centris.ca